Avril 2011,

BÄRLIN se retrouve pour un enregistrement de leur premier album. Un an de travail s’amorce aux cotés de Maxime BIGORGNE. Entre salle de lutte et amphithéâtre le trio lillois lance la production des neufs premiers titres les plus marquants composés depuis 2007. Ambiances low-rock influencées Morphine, rituels chamaniques, pesanteur cold wave entre Joy Division et Nick Cave, ce premier album éponyme rassemble les morceaux constitutifs de l’histoire de BÄRLIN, et fruits de la rencontre atypique entre un guitariste devenu bassiste, un batteur rock aux accents jazz et un clarinettiste chanteur.”

Sorti en mai 2012,

Bärlin a été enregistré, mixé et masterisé par Maxime BIGORGNE et BÄRLIN.

La pochette a été réalisée grâce au travail de Vincent J. STOKER et les photos du groupe ont été prise par Florent BIBAUT, le tout mis en page par Diana LUTUN.